Back to top

Télétravail : vers un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle ?

16/06/2020 Expertise

En matière de qualité de vie au travail, savoir mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle est une attente de tous. Généralisé pendant le confinement, le télétravail est une première réponse. A condition de poser des règles et des limites...

40% des salariés trouvent insuffisant l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, et particulièrement les jeunes générations pour qui cet équilibre constitue une attente forte. Si les salariés parviennent généralement à concilier les deux univers, ils reconnaissent aussi que la frontière est ténue : nombreux sont ceux (54%) à avouer effectuer des tâches personnelles pendant leur travail. A l'inverse 47% disent encore travailler sur le temps de repos, parmi eux 66% de jeunes cadres. Il est donc plus qu’urgent d’instaurer une frontière entre la vie privée et la vie professionnelle. Éprouvé dans l’urgence par 5 millions de salariés pendant le confinement, le télétravail apparait comme un excellent levier pour parvenir à cet équilibre.

Le management du télétravail

Parmi les bénéfices avancés, les salariés citent le temps gagné sur les transports, plus de souplesse, plus de concentration, moins de fatigue et moins de contrôle. Au final, une productivité accrue, un sentiment que partagent dans leur ensemble les employeurs. Le télétravail s’avèrerait donc gagnant-gagnant pour les salariés comme pour les entreprises. Mais ceux qui en profitent reconnaissent avoir éprouvé des difficultés au démarrage : problèmes techniques et de connexion, charge de travail supérieure, difficultés d'organisation. Si le télétravailleur doit apprendre à gérer son temps, à sanctuariser des lieux dédiés au travail, à rester disponible à certains horaires, le manager a également sa part dans la réussite du dispositif.

Le management du télétravail devient alors un enjeu dans l’entreprise. « Manager, c’est avant tout établir des règles claires et communes qui fixent les limites, marges de manœuvre et responsabilités de chacun au sein de l’équipe. Dans le cas du télétravail, la première tâche du manager consiste à instaurer un cadre clair, connu par l’ensemble de l’équipe en amont. Il peut s’agir par exemple de définir des règles de répartition des jours de télétravail dans le service, de fixation des plages de disponibilité du télétravailleur, etc. », conseillent les consultants Patrick Bouvard et Patrick Storhaye, auteurs du livre « Le travail à distance ». Il revient donc à l’employeur d'accompagner la mise en œuvre des moyens pour faire du télétravail une réussite dans son entreprise.

Moins de stress, plus de bien-être ?

Plus prudents sur le sujet, certains évoquent les risques psychologiques liés à l'isolement, à la non-déconnexion et à la place donnée au travail à la maison. C’est précisément ce point d’alerte qui préoccupe Julia de Funès, philosophe et auteur d’un récent ouvrage intitulé « Ce qui change tout sans rien changer ». « Le télétravail déplace le travail, et en le faisant, il lui redonne sa juste place. C'est-à-dire que le télétravail s'inscrit dans la vie du foyer, se domestique et devient une activité comme une autre au milieu d'autres activités. Mais réduit-il pour autant le stress ? Je n’en suis pas certaine. C'est très angoissant de mêler la vie personnelle, la vie professionnelle, les différentes identités… On ne peut plus faire de sa vie des étapes successives qui s'adjoignent les unes aux autres. Ce télescopage des sphères, ces identités qui se confondent, crée du stress. En télétravail, on est certes plus libre et plus libéré, mais pas forcément plus heureux », remarque-t-elle.

A tout problème, une solution : le télétravail peut tout aussi bien être effectué en dehors de la maison : en quelques années, des espaces de co-working ont fleuri partout dans nos villes. A l’heure où le rapport au travail est bouleversé par la pandémie de la COVID-19, ces espaces de travail partagés pourraient rebondir sur l’évolution du télétravail pour se développer davantage…

L'INFO EN +

Un accès simplifié au télétravail

L’ordonnance dite « Macron » en vigueur depuis le 24 septembre 2017 a assoupli le régime juridique du télétravail dans un objectif de développer le recours à ce mode d’organisation du travail. Ainsi, le télétravail peut être instauré de trois manières différentes : 


  • par un simple accord avec le salarié, par tout moyen (accord oral, email, courrier…) 

  • par un accord collectif 

  • par une charte élaborée par l’employeur, après avis le cas échéant du comité social et économique.

Le télétravail n’est pas pour autant un droit absolu, si le salarié peut demander à bénéficier du télétravail, l’employeur conserve la possibilité de s’opposer à sa demande.

Sources :
Étude menée par Targus et réalisée par OnePoll auprès de 7 000 salariés hommes et femmes âgés entre 18 et 55 ans et plus, dans 7 pays : Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Espagne, Afrique du Sud, Suède et Finlande.
www.latribune.fr/economie/france/comment-les-jeunes-actifs-voient-le-monde-du-travail
https://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/la-vie-du-contrat-de-travail/article/teletravail-mode-d-emploi