Back to top

Mutuelle de la Corse : un geste éthique et solidaire en faveur des populations fragilisées

16/02/2021 Expertise

La crise de la COVID-19 fragilise les personnes déjà en situation de précarité ainsi que les commerçants de proximité. Pour les aider, la Mutuelle de la Corse et ses entreprises adhérentes ont créé un « cercle solidaire des entreprises corses ».

A partir de mars 2020 et le début de la crise de la COVID-19 en France, les Français ont ralenti leurs dépenses en soins de santé courants. Les cotisations étant restées à leur niveau d'avant-crise, les mutuelles ont réalisé des économies substantielles, alors même qu’elles n’ont pas vocation à engranger des bénéfices. C’est ainsi que la Mutuelle de Corse, plus de 2 800 entreprises et presque 100 000 bénéficiaires protégés, a décidé pour le mois de décembre d’accorder une remise de 10% sur les cotisations à ses adhérents en contrat individuel et l’exonération des cotisations aux entreprises et à leurs salariés. Ce geste, dont le coût total est évalué à 1,5 million d'euros, vient compléter les actions de solidarité déjà engagées par la mutuelle corse depuis le début de la crise : report des cotisations des adhérents les plus fragiles au printemps, doublement du budget de la commission d’aide et de secours notamment.

« La population corse ayant renoncé pour une part aux soins et étant à l’origine de ces bénéfices, il nous fallait trouver une formule qui permette un juste retour des choses. Pour les entreprises les plus touchées, cette mesure représente une véritable bouffée d’oxygène. D’autres nous ont fait part de leur volonté de soutenir à leur tour celles et ceux qui en ont besoin », relate Bernard Ottaviani, Directeur général de la Mutuelle de la Corse, qui préfère évoquer « un geste éthique » plutôt que solidaire. Ainsi est née l’idée d’un « cercle solidaire des entreprises corses », véritable acte citoyen pour le territoire. Avec ce message, « Ensemble, nous minimiserons les effets dévastateurs et les conséquences de la crise sanitaire sur la santé des Corses et sur l’économie de notre territoire », la mutuelle a ainsi fédéré ainsi plus de 200 entreprises et partenaires à ses côtés.

Après les promesses, les actes : les donateurs ont jusque fin février pour envoyer leur chèque, soit au fonds de solidarité de la Chambre de commerce et d’industrie de Corse destiné à venir en aide aux petits commerces de proximité (un jeu avec des bons d’achats à dépenser chez les commerçants de proximité sera lancé au printemps), soit à la Fondation de l’Université de Corse qui mène des actions pour aider les étudiants en situation de précarité. Ils peuvent aussi choisir de faire un don à toute autre association de leur choix, pourvu qu’elle agisse pour améliorer la santé et le quotidien des Corses. Pour l’heure, l’enveloppe déjà disponible est évaluée à 700 000€. « Nous avons également été approchés par des entreprises qui ne sont pas adhérentes, des partenaires notamment, qui nous ont indiqué vouloir soutenir cette opération », se réjouit Bernard Ottaviani. L’UNMI, forte du lien qui l’unit à la Mutuelle de la Corse et de sa volonté de soutenir l’économie de proximité, rejoint le mouvement et va également abonder au fonds de solidarité.