Back to top

Maintien à domicile : zoom sur ces technologies au service des seniors

20/04/2017 Expertise

La population française vieillissant, le nombre de personnes dépendantes augmente. Face au besoin croissant de prise en charge et de lutte contre la perte d’autonomie, l’innovation technologique apporte une solution complémentaire à l’assistance humaine.

Des seniors qui aspirent à vivre dans un logement connecté

Près de 80 % des personnes âgées préfèrent rester à leur domicile le plus longtemps possible plutôt que d’être hébergées dans un établissement spécialisé. Elles souhaitent vivre dans un logement confortable qui simplifie et sécurise leur vie au quotidien tout en facilitant la communication et le lien avec l’extérieur, en particulier avec leurs proches.

En effet, 75,4 % des Français pensent que les objets connectés sont des outils pertinents pour le maintien à domicile. Parmi les objets considérés comme les plus utiles par les personnes âgées figurent les systèmes de téléassistance, les caméras de détection des chutes et d’alerte des proches, les piluliers électroniques ou autres dispositifs de prévention de la santé. De même, 55 % des propriétaires de plus de 60 ans estiment que l’avenir est à la maison automatisée, que l’habitant peut piloter à distance en fonction de ses besoins.

En matière d’investissement, 48 % des propriétaires se disent prêts à équiper leur logement en solutions domotiques et 62 % des seniors à l’équiper en solutions connectées afin de l’adapter au vieillissement et favoriser leur autonomie à domicile.

Des technologies pour l’autonomie des personnes âgées

Les technologies d’aide à l’autonomie recouvrent un large éventail de solutions de maintien à domicile adaptées aux besoins des personnes âgées selon leur degré de dépendance ou leur pathologie. Contribuant à la qualité de vie quotidienne des seniors, elles sont envisagées comme une assistance technique complémentaire, en soutien aux aidants familiaux ou professionnels.

Parmi les nouvelles technologies disponibles, les ordinateurs, smartphones, la téléassistance ou la téléalarme favorisent la communication avec les proches ou les secours tout en sécurisant le logement. Les détecteurs de présence et d’anomalies ou les bracelets connectés permettent de prévenir les chutes ou accidents domestiques et de surveiller la santé. Les télécommandes ou tablettes contrôlent à distance les ouvrants, l’éclairage ou le chauffage pour limiter les efforts physiques tandis que les chemins lumineux et monte-escaliers facilitent les déplacements.

Dans un avenir plus ou moins proche, la robotique d’assistance pourrait intégrer le domicile des seniors. Des robots conçus comme des assistants de vie pour réaliser des actes élémentaires d’hygiène corporelle, contrôler l’alimentation ou la prise de médicaments, effectuer certaines tâches ménagères ou aider au déplacement. Et pourquoi pas des robots compagnons pour divertir, entretenir la mémoire, lutter contre l’isolement, ou encore des robots humanoïdes majors d’homme.

L’UNMI propose une solution de financement pour le maintien à domicile des seniors : l’ACPA
L’ACPA, Agir Contre la Perte d’Autonomie, est un dispositif de viager mutualisé qui consiste à acquérir la nue-propriété du logement des seniors par le biais d’un fonds d’investissement dédié tout en leur octroyant le droit d’usage et d’habitation à vie. Contrairement au viager classique, la totalité du prix d’acquisition est versée en une seule fois ce qui peut permettre à la personne âgée de financer l’adaptation du logement au vieillissement et à la perte d’autonomie. Les mutuelles partenaires de l’UNMI, s’engagent ainsi dans une démarche solidaire en faveur des seniors tout en diversifiant leurs placements. Découvrez notre offre

Sources : Baromètre autonomie Ocirp 2015, Enquête de l’Institut français des seniors 2016, Enquête annuelle Promotelec 2015 « Habitants, habitat et modes de vie » sur le thème « Les Français et la domotique »